Coordonnées

    Médiathèque de Limay
    8, avenue du Président Wilson
    78520 Limay
    France
    Tél : 01 34 97 27 35


    Horaires d'ouverture


    Lundi Fermé 14h00-18h00
    Mardi Fermé 14h00-18h00
    Mercredi  10h00-12h30 14h00-18h00
    Jeudi Fermé Fermé
    Vendredi 10h00-12h30 14h00-18h00
    Samedi 10h00-12h30 14h00-17h00





    Nouveautés par catégorie

    POUR RESERVER

    LE TELEPHONE

    01 34 97 27 35

    Vous pouvez appeler le mardi, mercredi, vendredi de 9h30-12h00 et 14h00-17h00

    Le jeudi de 9h30-12h00 et le samedi de 9h30-12h00 et 14h00-16h30.

    ou par

    Courriel

    mediatheque@ville-limay.fr

    Vous savez ce que vous voulez :

    Vous pouvez envoyer un courriel (en précisant votre numéro de carte abonné et votre nom et prénom), sous réserve de disponibilité des titres souhaités, vous venez retirer vos documents le lendemain au point retrait, selon les horaires d'ouverture de la médiathèque. Vous pouvez vous aider du catalogue en ligne sur le portail de la médiathèque.


    Musique

    Vous trouverez dans notre fonds musique plus de 4500 cds. Parmi tous ces titres vous pouvez faire votre choix en jazz, blues, rap, musique classique, rock, chanson française ou encore en musique du monde... de quoi satisfaire toutes vos envies musicales.

    Vous pouvez aussi vous plonger dans les  280 livres du fonds ou regarder l'un de nos 129 dvd musicaux.

     

    Le hip hop

    Le hip-hop se développe à New York (États-Unis), dans le South Bronx, au début des années 1970.  Cette culture urbaine se répandra rapidement dans l'ensemble du pays puis dans le monde entier. Il se définit par sa diversité, sa qualité, son innovation, et l'importance de ses contenus. Le mouvement hip-hop serait porteur du message d'Afrika Bambaataa et de la Zulu Nation : « Peace, love, unity and having fun » soit « la paix, l'amour, l'unité et s'amuser », mais aussi le respect d'autrui ainsi que l'unité des peuples.

    Envie d'en savoir plus ? Venez découvrir notre sélection !

    Le Hip Hop

    2007

    par Dr. Dre
    André Romell Young, alias Dr. Dre, est un producteur, chanteur de rap et acteur américain né le 18 février 1965 à Compton, banlieue de Los Angeles. Il a largement contribué à populariser le gangsta rap et la culture hip hop californienne en général. Andre débute sa carrière en tant que DJ au sein du groupe d'Electro-Hip Hop The World Class Wreckin'Cru durant le début des années 1980. Par la suite il devient membre du sulfureux groupe NWA avec Ice Cube.

    8 Diagrams

    par Wu-Tang Clan
    8 Diagrams est le cinquième album studio du Wu-Tang Clan, sorti le 11 décembre 2007 sur le label Street Records Corporation (SRC), qui est le label de Steve Rifkind, ancien directeur de Loud Records.

    Atlas du Street Art et du Graffiti

    par Schavter, Rafael
    Cet Atlas du street art et du graffiti constitue l'ouvrage le plus approfondi sur te sujet. Il offre un panorama mondial de cet art aux influences multiples : le spray can art, le pixâçao brésilien, le pop art et le land art américains, les pochoirs politiques argentins ; et aux manifestations diverses : du graffiti traditionnel à l'intervention sculpturale, de l'affiche à la performance et de l'abstraction géométrique à la figuration photo-réaliste. Un art populaire qui s'est développé dans des environnements très divers, de la métropole surpeuplée au désert perdu, et a été produit par des créateurs de toute nationalité, race, religion ou culture. 113 artistes, 25 pays, le contexte historique et les influences, 750 illustrations, un focus sur 16 villes, 12 cartes originales créées par 12 artistes, glossaire...

    Blah ! : une anthologie du slam

    par Collectif
    "BLAH ! panorama d'une dizaine d'années de scènes ouvertes de slam poésie du début des années 2000 - BLAH ! les activistes qui ont redonné du souffle à la langue : ils l'ont mise sur le trottoir - ils sont presque tous là - BLAH ! la scène est celle où l'ensemble de ces oeuvres ont été créées - BLAH ! les textes ne sont pas de poissy pas de st germain des prés ni ni ni rue du faubourg du temple ni marseille ni bordeaux ni stokholm ni berlin ni st denis ni puteaux ni paris ni nantes : ils sont là - à l'intérieur : collectifs 129H, SPOKE ORKESTRA, VIBRION, LYRICALISTES, UPPERCUT."

    Bombes sur la ville

    par Gaudry, Jean-Christophe
    "BOMBES SUR LA VILLE" vous propose de pénétrer dans le monde fermé et méconnu du graffiti, au travers d'une série de portraits d'artistes Toulousains et Marseillais. Un voyage entre couleurs et vandalisme, au cœur d'un mouvement artistique de cette fin de siècle, un témoignage de l'extraordinaire énergie et vitalité qui anime ces jeunes créateurs, qui sont le plus souvent considérés comme de simples criminels. Qu'ils s'appellent Sike, Der,Soone ou Snake, tous représentent une facette du graffiti, du simple "tag"(calligraphie élaborée de leur surnom) à la fresque multicolore réalisée en quelques jours à plusieurs autour d'un thème.

    Compton

    par Dr. Dre
    Compton ou Compton : a Soundtrack by Dr. Dre est le troisième et dernier album studio du rappeur américain Dr. Dre, sorti en 2015. Il s'inspire du film sur le groupe N.W.A, NWA : Straight Outta Compton. Les chansons Talking To My Diary et Just Another Day apparaissent dans le film. On retrouve sur cet album les participations d'Eminem, Snoop Dogg, Kendrick Lamar et The Game, entre autres, et notamment de DJ Premier à la production.

    Découvrir et comprendre le graffiti : des Origines à nos jours

    par Fontaine, Bernard
    Synthétique et précis, cet ouvrage illustré donne à lire la première histoire du graffiti jamais rédigée en s'appuyant sur un panorama chronologique et illustré. A la fois outil de découverte et référence à consulter, il constitue une véritable source de documentation, à l'usage de tous. Voyage dans le temps, de la ville de Pompéi au mur de Berlin, périple sur les cinq continents, il décrypte le mouvement du street art en donnant au lecteur des clés de compréhension. De la propagande bolchévique à l'émergence d'une culture populaire aux Etats-Unis, en passant par les murs de la révolte au Chili, ce livre montre comment le graffiti, entre reconnaissance et répression, tisse des liens avec l'Histoire.

    Freestyle : the art of rhyme

    par Fitzgerald, Kevin
    Dix ans de tournage pour retracer l'histoire du mouvement, de ses balbutiements new-yorkais en 1970 à la consécration en 1990... De New York à Los Angeles, d'Oakland à Chicago, les pionniers témoignent et les images d'archives montrent les improvisations et les battles des plus grands freestylers (Supernatural, Juice, Criag G.)...

    Graffiti

    par Pereira, Sandrine
    Le Graff est un urban art on ne peut plus emblématique et actuel. Toujours un peu clandestin, il a aujourd'hui son ticket d'entrée dans certains musées. On s'intéresse enfin à ce que l'on a longtemps voulu ignorer et refusé de considérer comme un art, mineur ou pas d'ailleurs ! Expression murale d'une tribu en voie de développement exponentiel, les graffs sont ici photographiés pars des graffeurs fous au talent immense. Le texte est signé d'une journaliste branchée, Sandrine Pereira, à qui l'on doit déjà pointures de sport (collection compact).

    Greatest hits

    par 2 Pac

    L'esprit vagabond

    par Mai, Hafid
    "L'esprit vagabond" retrace le parcours peu commun de ce groupe de breakdancers français devenu désormais mythique. En novembre 2011, les "Vagabonds" battent la meilleure équipe de breakers américains du moment et deviennent double champion du monde. En 2012, ils décident de remettre leurs titres en jeu. Le film nous offre une plongée dans le monde fascinant des breakers, danseurs acrobates qui combinent force, agilité et lyrisme dans une discipline qui s'est érigée au rang d'un art à part entière. "Vagabonds", c'est aussi un état d'esprit, une famille et une histoire. Mohamed Belarbi, chorégraphe et fondateur du crew en est le pilier depuis le début. Gravitant autour de cette figure emblématique, les danseurs, anciens et nouveaux, reviennent sur l'histoire de ce groupe hors norme et sur leur incroyable aventure humaine et artistique. Pendant une année, nous suivons la création d'un nouveau spectacle, les entraînements, les répétitions, les moments de doute, les déblocages. L'histoire conduit les "Vagabonds" à Montpellier face aux meilleurs danseurs du monde entier et face à eux-mêmes.

    La preuve par l'autre

    par Athamna, Mohamed
    Voilà plus de vingt ans qu'en France, la danse hip-hop a permis à de nombreux jeunes Français, principalement issus de l'immigration, de s'exprimer dans le champ artistique et social. Certains danseurs à travers leur compagnie ont transformé la vision que l'on portait sur cette danse et se sont élevés au rang de légendes... Ce documentaire questionne le "comment vivre ensemble, avec l'autre", un thème plus que jamais d'actualité, et donne à voir le talent, la virtuosité, l'ouverture d'esprit de ces chorégraphes et danseurs qui participent aujourd'hui au rayonnement de la danse hip-hop contemporaine.

    Le rap français : dix ans après, anthologie

    par Perrier, Jean-Claude
    Partout, à l'école, à l'hôpital, dans les rues, la violence, le racisme, le fanatisme religieux, le communautarisme, le malaise social s'aggravent. Face à quoi les gouvernements successifs agitent, alternativement ou en même temps, la matraque et la démagogie. Cette dernière s'appelle aujourd'hui " discrimination positive et elle ne résout pas les problèmes... Et le rap, dans tout ça, comment a-t-il évolué, et quel rôle joue-t-il ? Toujours solidement calé sur ses trois piliers, MC Solaar, IAM et NTM, relayé par des stars à l'audience grandissante (comme le cher Oxmo Puccino), le rap (au sens large) a conforté sa place dans notre paysage musical. En dix ans, le rap français est sorti du ghetto. II s'est à la fois radicalisé et banalisé. Grâce à Internet, il irrigue aujourd'hui le paysage musical français avec des textes qui font preuve d'une belle créativité. En témoigne cette anthologie revue et augmentée, qui, aux côtés des artistes consacrés, fait la part belle aux nouveaux talents.

    Panthéon

    par Booba
    Panthéon est le deuxième album solo de Booba sorti en 2004 sur le label Tallac Records via la major Barclay / Universal Music Group. Cet album est double disque d'or, il a vendu avec cet opus 245 000 albums à travers la France. Cet opus de 13 titres marque la période post 45 Scientific pour l'artiste de Boulogne.

    Pit Baccardi : Collector, 1997-2007

    par Baccardi, Pit

    Plan B

    par Grand Corps Malade
    3 ans et demi après''Funambule''et moins d'un an après le succès de son film''Patients''(1, 3M d'entrées), Grand Corps Malade revient avec un nouvel album événement. 15 titres forts, parfois mélancoliques, parfois lumineux, mais toujours émouvants. Se rencontrent entre autres les thématiques de la paternité, de la vie parisienne, des travers de l'être humain et de la société moderne, toujours avec le goût du mot juste et une musicalité unique.

    Rap indépendant : la vague hip-hop indé des années 1990 / 2000 en 30 scènes et 100 albums

    par Bertot, Sylvain
    Alors que le hip-hop vit un âge d'or dans les années quatre-vingt-dix, produisant certains de ses plus grands classiques et s'imposant définitivement comme un genre musical majeur auprès du grand public, sa version underground n'a de cesse d'entretenir l'agitation originelle. À l'écart des majors, hostile à la starification et au bling bling, une foule de rappeurs continue de porter l'aventure hip-hop, écartelée entre la fidélité à ses valeurs et son esprit, et une intransigeance musicale poussant aux recherches et expérimentations les plus fécondes. Essaimant de New York et Los Angeles vers les régions les plus reculées des États-Unis, le Canada puis le reste du monde, le rap indépendant forme une nébuleuse dont ce livre dresse la carte, présentant chacun des acteurs et des scènes qui l'ont composée, ainsi que les disques les plus représentatifs d'un foisonnement créatif sans frontières géographiques, musicales ou textuelles. Derrière Aloe Blacc, Mos Def ou DJ Shadow, figures médiatiques du mouvement, se cachent d'autres noms essentiels qui tous ont contribué à changer la face du rap : Company Flow, Project Blowed, Antipop Consortium, MF Doom, Sage Francis, Why?, Buck 65, en France L'Armée des 12, et des labels comme Rawkus ou Anticon.

    Recovery

    par Eminem
    Après avoir rappé sur des disques entièrement produit par Dr Dre et lui même, Slim Shady a renouvelé son approche de la musique et s'est ici offert les services de la crème des producteurs actuels. Ainsi ce ne sont pas moins que Just Blaze (Jay-Z), Dj Khalil, Jim Jonsin (T.I.), Mr Porter (D-12) ou encore Havoc (Mobb Deep) qui ont contribué à façonner le son de cet album.

    Rythmes et botanique

    par Faye, Gaël
    Aussi influencé par les littératures créoles que par la culture hip hop, Gaël Faye sort un album en 2010 avec le groupe Milk Coffee & Sugar (révélation Printemps de Bourges). En 2013 paraît son premier album solo, "Pili Pili sur un croissant au beurre". Enregistré entre Bujumbura et Paris, il se nourrit d’influences musicales plurielles : du rap teinté de soul et de jazz, du semba, de la rumba congolaise, du sébène… En 2016, il sort son premier roman, "Petit pays", qui obtient de nombreux prix, notamment le prix du roman Fnac, le prix Audiolib et le Goncourt des lycéens.

    Slam, ce qui nous brûle

    par Tessaud, Pascal
    A travers le portrait croisé de quatre slameurs français, ce document se penche sur les origines américaines et la richesse du mouvement slam, cette forme de poésie qui se déclame sans musique ni accessoires... Avec la participation de Luciole, Grand Corps Malade, Nëggus, Julien Delmaire, Hocine Ben, Pilote le Hot...

    The Love movement

    par A Tribe Called Quest
    Venez retrouver Redman, Spanky, D-Life, Punchline, Wordsworth, Doe, Jane, Mos Def, Busta Rhymes, Noreaga invités de A tribe called quest

    The Marshall mathers LP

    par Eminem

    Ludwig van BEETHOVEN, 250ème anniversaire

    Baby Beethoven

    par Beethoven, Ludwig van
    Une douce expérience musicale pour votre bébé.

    Beethoven / Richter : Hammerklavier : live in London

    par Beethoven, Ludwig van
    Dès le départ, on est emporté par le Beethoven violent, granitique de Sviatoslav Richter. Son Allegro est puissant, visionnaire, tandis que le mouvement lent sonde des abysses de noirceur. Le final conduit au vertige, exposant la manière dont Beethoven fait exploser le cadre de la Sonate. Magistral. Source France Musique

    Beethoven, concertos pour piano 1-5 : Complete piano concertos

    par Beethoven, Ludwig van

    Beethoven Ludwig van

    par Walcker, Yann
    Sais-tu qu'à l'école Beethoven ne pensait qu'à la musique et qu'adolescent il était déjà admiré par Mozart et Haydn ? Et toi, saurais-tu chanter un poème que tu aimes ? Sais-tu qu'avec seulement sept notes on peut jouer des milliers de musiques ?

    Beethoven raconté aux enfants

    par Pradere, Jacques
    Pour découvrir en musique la vie et l'oeuvre de Ludwig Van Beethoven

    Beethoven - Symphonie n°6'Pastorale'/ Schubert - Symphonie n°5

    par Beethoven, Ludwig van
    L’amour de Beethoven pour la nature est sans limites. C’est auprès d’elle qu’il retrouve le calme et le repos. C’est auprès d’elle qu’il se sent le plus heureux et pleinement inspiré. Contrairement à de nombreuses œuvres dont le titre n’est pas de Beethoven, la symphonie dite « Pastorale » doit directement son nom à son auteur. Lorsque le compositeur envoie le manuscrit à son éditeur, il l’intitule précisément : « Symphonie Pastorale, ou Souvenir de la vie rustique, plutôt émotion exprimée que peinture descriptive ». Cette œuvre unique reste probablement la plus originale de ses neuf symphonies. Seule symphonie en cinq mouvements, elle propose un véritable portrait musical de la nature. Beethoven fournit à chacune des parties un sous-titre afin de mieux guider son auditeur (chose rare chez ce compositeur). Source Philharmonie de Paris Ecrite en 1816, cette cinquième symphonie est l’incontestable chef-d’œuvre symphonique de la période juvénile de Schubert. Celui-ci revient à un effectif orchestral modeste en même temps qu’à ses premières amours. « L’esprit des trois premières y est porté à sa perfection. Son incursion prématurée dans le domaine beethovénien, il ne l'a pas faite en vain. Elle lui permet […] de s’exprimer avec plus de perfection aisée dans le langage de Haydn et de Mozart. Il sait maintenant ce qu’il est capable de composer dans un genre qu’il a l’intention de dépasser, qu’il dépasse déjà. Dans sa cinquième symphonie, il dit adieu aux maîtres de sa jeunesse. On a déclaré, à propos de cette œuvre qui fait charnière, qu’elle était la symphonie « Haffner » de Schubert : elle parachève un genre, elle en annonce un autre. » Source musicologie.org

    Beethoven ; Trios pour piano, clarinette et violoncelle

    par Van Beethoven, Ludwig
    Lorsque Ludwig van Beethoven écrit son Trio pour piano, clarinette et violoncelle opus 11 en 1798, il est déjà connu des Viennois comme un improvisateur remarquable et un ambitieux compositeur. Il s'adresse clairement à l'aristocratie éclairée et aux amateurs de bon niveau. Cela n'empêchera pas la critique, quoique globalement positive, de juger la partition parfois trop recherchée. Dédié à l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche, le Septuor est publié en 1802 chez Hofmeister. Bien reçu, il est transcrit pour diverses formations, Beethoven lui-même se chargeant d'une adaptation pour clarinette, violoncelle et piano, opus 38 en mi bémol majeur - celle enregistrée ici.

    Fidelio

    par Beethoven, Ludwig van
    Dans le coeur d'une prison, non loin de Séville, Pizarro, le gouverneur des lieux, attend les dépêches de la journée. A l'écart de la ville, il gère comme il l'entend sa prison. Jeter au cachot des innocents ne dérange guère cet homme fourbe ! il y a quelques semaines, un certain Fidelio s'est fait embaucher pour aider Rocco, le vieux geôlier de la prison. Honnête et travailleur, Fidelo est vite apprécié de tous, et surtout de Marcelline, la fille du geôlier. Mais qui est Fidelio ? pourquoi insiste il tant pour descendre dans les cachots sombres et humides ?

    Hagen Quartet

    Les quatuors de Beethoven forment une oeuvre colossale dans laquelle (avec les sonates) le compositeur trouve son inspiration la plus élevée ; ils correspondent à trois périodes de composition différentes: l'opus 18 (1798-1800) imprégné de l'héritage de Mozart et de Haydn, la période intermédiaire (1806-1810) comprenant les "Rassoumovsky" de l'op 59, les quatuors 10 "les harpes" op 74, et 11 op 95, et la troisième période (1822-1826) qui passe pour la plus féconde et la plus créatrice, celle à laquelle se réfère l'appellation de "derniers quatuors" qui figure sur certaines pochettes. Les derniers quatuors d'une individualité stupéfiante et visionnaire se distinguent par leur architecture puissante, leurs contrastes extrêmes, leur densité, leur génie mélodique, harmonique et contrapunctique. Les Quatuors dédiés à Haydn opus 10 sont un cycle de quatuors à cordes de Wolfgang Amadeus Mozart. Il s'agit du troisième cycle, après les milanais et les viennois et avant les prussiens. Mozart rencontre Joseph Haydn, son aîné de près de 24 ans, au cours de son séjour viennois de 1781. Ces quatuors ont été inspirés par l'interprétation des Six quatuors op. 33 de Haydn. Les six quatuors ont été joués devant Haydn le 15 janvier 1785 et le 12 février 1785, les musiciens étant Mozart lui-même, son père, Carl Ditters von Dittersdorf et Jean-Baptiste Vanhal. Haydn apprécia beaucoup les oeuvres jouées, et ses quatuors postérieurs en démontrent l'influence. Les Bagatelles op.9 sont parmi les pièces les plus brèves de la musique occidentale (chaque pièce compte entre 8 et 13 mesures). Le titre des Bagatelles a été suggéré à Webern par Emil Hertzka, probablement en référence à celles de Beethoven en tant que chef d'oeuvre de concision.

    Hermann Scherchen dirige Beethoven, vol. 1

    par Beethoven, Ludwig van
    Beethoven composa en tout, neuf symphonies qui tiennent une place immense dans l'histoire de la musique. Elles sont les plus jouées au monde. Beethoven disait lui-même que la musique symphonique était son domaine de prédilection. Qui ne connaît pas, de nos jours, les quatre premières notes de la cinquième symphonie ou encore le thème de l'hymne à la joie de la neuvième ? Lorsque Beethoven compose à 30 ans sa première symphonie, il hérite d'un genre qui n'a qu'une cinquantaine d'années, que Haydn et Mozart ont déjà considérablement développé...

    Les clés de l'Orchestre : Beethoven Symphonie Pastorale

    par Beethoven, Ludwig van
    La symphonie « Pastorale » de Beethoven : un monument de la musique analysé par Jean-François Zygel dans les clefs de l'orchestre. Quel est le rôle de chaque instrument dans un orchestre ? Qu'est-ce qu'un thème ? Une variation ? D'où l'oeuvre musicale tire-t-elle sa force ? Par la découverte d'un grand morceau du répertoire symphonique, Jean-François Zygel répond avec bonne humeur à toutes ces questions. Tour à tour interprète plein de fougue et pédagogue de talent, il donne une dimension ludique à la musique classique.

    Ludwig van Beethoven

    par Tubeuf, André
    " Peut-être y a-t-il des musiciens plus grands, ou meilleurs. Mais le seul Beethoven à tout instant de sa meilleure musique nous communique l'urgence qui est en lui, de convaincre, d'entraîner. Du pouvoir des formes, du prestige du chant il n'attend rien, mais tout de sa conviction, qu'il a le génie de transmuer en force tout court. Il ne séduit pas, n'enjôle pas. Il prend. Beethoven est une prise. L'emprise ne se desserrera pas. "

    Ludwig van Beethoven

    par Beethoven, Ludwig van
    Ce premier concerto, véritable hymne à la fougue, la jeunesse et la joie de vivre, laisse paraître, et ce n'est pas si fréquent, un Beethoven solaire, tendre et confiant. Les bagatelles font quand à elles partie des chefs d'oeuvres absolus du répertoire pianistique. Piotr Anderszewski s'affirme une fois de plus comme un des tous premiers pianistes de sa génération.

    Ludwig van Beethoven (1770-1827)

    par Beethoven, Ludwig van
    Hélène Grimaud n'a pas d'équivalent sur la scène musicale classique : adulée des foules comme une véritable pop star, elle apporte un gramme de rêve et un zest de fantaisie dans un monde souvent trop sérieux. Ce disque au programme ultra romantique s'adresse au plus grand nombre. Grâce à l'interprétation somptueuse de la pianiste, et à l'excellente prestation du chef d'orchestre, on prend toute la mesure de la modernité du compositeur.

    Ludwig van Beethoven (1770-1827)

    par Beethoven, Ludwig van
    Alfred Brendel est l'un des plus grands pianistes de l'histoire de la musique. Après 60 ans de carrière, le pianiste autrichien demeure un interprète inoubliable de Beethoven, Schubert, Mozart, Liszt ou Haydn. Caché derrière ses grandes lunettes, il garde encore aujourd'hui son sourire espiègle et son humour incisif...

    Afrique

    Adama Dramé, le Géant du djembé

    par Dramé, Adama
    En 1997, le percussionniste Adama Dramé et le metteur en scène François de la Rosière se rencontrent afin d'arranger une participation de sa troupe dans le cadre du spectacle Royal de Luxe, qui se produira à Nantes l'année suivante. "Géante" est une création musicale comportant 14 balafons, 26 djembés, 50 doum-doums et 8 zinzins, accompagnant des "géants" et autant de machines gigantesques, comme le "Girodoundoun", une roue géante sur laquelle sont accrochés plusieurs doum-doums, frappés par deux musiciens. Cet album est le témoignage de cette aventure peu commune. Une véritable odyssée du rythme, dont les boucles percussives procurent une sensation réellement hypnotisante !

    Africadelic : The Very best of Manu Dibango

    par Dibango, Manu
    Au début des années 60, Manu Dibango ouvre son propre club de jazz en Afrique. En 1969, il sort son premier album aux sons très jazzy : « Saxy Party ». En 1973, c’est la déferlante « Soul Makossa ». Ce morceau aux accents très africains était, à l’origine, la face B de l’hymne de la 8ème coupe d’Afrique des Nations. Il devient en quelques mois un succès planétaire. La carrière de Manu Dibango est alors lancée. De concerts en enregistrements, Manu Dibango s’enrichit à chacun de ses voyages et à chacune de ses rencontres musicales. Il n’hésite pas à mélanger jazz, musiques africaines ou jamaïcaines au Gospel et au Rythm’n’Blues. C’est la réussite de cette alchimie qui signe son succès.

    Bakala dia kuba

    par Papa Wemba
    Personnage haut en couleurs, aussi réputé pour son swing que pour son élégance vestimentaire. Chante en limabara (idiome bantou), sa langue maternelle.

    Benda Bilili !

    par Barret, Renaud
    Ricky avait un rêve : faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo... Roger, enfant des rues, désirait plus que tout rejoindre ces stars du ghetto kinois qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés façon Mad Max... Un film qui raconte un rêve devenu réalité... et qui donne la pêche... Scènes coupées, plus de Kinshasa, le staff en Europe, commentaire audio de Renaud Barret et Florent de La Tullaye...

    Beza ba dzo

    par Nzié, Anne-Marie
    Anne-Marie Nzié, est une chanteuse camerounaise, surnommée « la voix d'or du Cameroun ». Elle est notamment considérée comme la « reine mère » du bikutsi. Véritable monument de la chanson camerounaise, Marie Nzie est la première artiste féminine camerounaise à jouer de a guitare sur scène. Elle a dû attendre l'age de 67 ans pour atteindre une reconnaissance internationale.

    Exile

    par Oryema, Geoffrey
    Geoffrey Oryema, est un musicien, auteur-compositeur et chanteur de rock/world music, né le 16 avril 1953 à Soroti, en Ouganda. Il s'est réfugié en France en 1977 pour fuir la dictature d'Amin Dada. Il s'établit à Lillebonne (Seine-Maritime) en 1989, peu après et obtient la nationalité française. Il a enregistré son premier album Exile en 1990, produit par Brian Eno, et édité par le célèbre label Real World par Peter Gabriel. Il s'accompagne pour créer sa musique de divers instruments typiquement africains dont la kora mais ne dédaigne pas non plus la guitare électrique et les instruments rock. Il chante en anglais, en ougandais et en français. Dès ce premier album il a rapidement connu un succès international avec Ye Ye Ye (générique de l'émission de France 2, Le Cercle de minuit). La presse française et internationale l'a souvent dépeint comme un «Leonard Cohen africain» et le couvre d'éloges.

    Fenfo

    par Diawara, Fatoumata
    Le second album de Fatoumata Diawara "Fenfo" succède à "Fatou" qui avait connu un grand succès auprès de la critique et du public. Reconnue comme l'une des plus belles voix de la musique africaine moderne, Fatoumata Diawara est la porte-parole d'un continent en constante mutation. Chanteuse, compositrice, guitariste, actrice, c'est une artiste aux multiples facettes qui se nourrit des rencontres et des métissages de cultures. Avide de collaborations, l'étincelante malienne a travaillé avec quelques-uns des plus grands musiciens contemporains (d'Herbie Hancock à Damon Albarn en passant par Hindi Zarah et Roberto Fonseca), et a explosé au grand jour aux côtés de -M- au sein du collectif Lamomali (album disque de platine. Elle s'est également illustrée dans une carrière d'actrice, notamment dans Timbuktu, film pour lequel elle a écrit, composé et interprété la chanson phare de la bande originale. Audacieux mais fidèle aux racines de Fatoumata, l'album FENFO n'a pas de frontières. Enregistré entre le Mali, le Burkina Faso, Barcelone et Paris, il est coréalisé par Fatoumata elle-même et Matthieu Chedid, mêlant modernité et tradition.

    Keep on moving : The best of Angélique Kidjo

    par Kidjo, Angélique
    Angélique Kpasseloko Hinto Hounsinou Kandjo Manta Zogbin Kidjo, dite Angélique Kidjo, est une chanteuse béninoise, lauréate des Grammy Awards et de l'Académie Charles Cros connue pour la diversité de ses influences musicales, l'originalité de ses clips et son engagement humanitaire comme ambassadrice internationale de l'UNICEF. Outre les rythmes et le zilin (sorte de blues) béninois, ses influences musicales sont la pop africaine, la musique des Antilles, le zouk, la rumba congolaise, le jazz, le gospel, et différents styles de musique latine.

    Kongo magni

    par Traoré, Boubacar
    Cinquième album de Boubacar Traoré, Kongo Magni (2005) explicite, avec davantage de transparence encore, l’âme de cet artiste légendaire et s’émanant d’une musique nostalgique, comme un blues afro-américain. Incarnant les souffrances de ses pairs, Boubacar Traoré raconte le courage des paysans maliens face à la famine, aux épidémies ou à la guerre. Des mélodies traditionnelles croisent d’anciennes compositions, écrites notamment à l’occasion de la prise d’indépendance de son pays. Fidèle, comme à chaque fois, à la mémoire de sa bien-aimée Pierrette, il loue la vie et l’espoir pour la naissance de sa dernière petite-fille, sur « Dounia Tabolo ». La pureté et la sagesse du maître coulent au travers de ses mélodies pures, lancinantes et mélancoliques… tel le flux d’un long fleuve tranquille.

    L'Aiguille

    par Zao
    Zao, né Casimir Zoba le 24 mars 1953 à Goma Tsé-Tsé (République du Congo), est un artiste congolais auteur-compositeur, musicien et chanteur, dont l'œuvre se caractérise par des textes engagés abordant souvent des sujets tabous dans la société congolaise sur un ton humoristique.

    L'épopée de la musique africaine : Rythmes d'Afrique atlantique

    par Mazzoleni, Florent
    Il est difficile de parler d'une musique africaine au sens large. En effet, jusqu'au milieu du XXe siècle, la musique a toujours été le reflet de la diversité des ethnies de ce continent immense. Au début des années 1960, la proclamation des indépendances et l'urbanisation annoncent une ère nouvelle, celle de sociétés en pleine mutation qui veulent rompre définitivement avec le colonialisme en adoptant des modes de vie modernes. La généralisation d'instruments amplifiés et des cuivres, tout comme la naissance de maisons de disques et de producteurs locaux sont les premiers grands signes de cette évolution, tant sur la forme que sur le fond. Des rythmes nouveaux voient le jour, influencés par la musique cubaine, le folklore, la pop, la soul, le rock ou le funk.

    Le Blues de Khartoum

    par Abdel Gadir, Salim

    Leeroy presents : Fela is the future

    par Leeroy
    À l'occasion des 20 ans de la disparition de Fela Kuti, Leeroy (ex Saïan Supa Crew) revisite le répertoire du "Black President" dans un album hommage. Réalisateur et directeur artistique du projet, Leeroy a choisi 12 titres emblématiques de Fela pour en tirer la quintessence de l'afrobeat, tout en se la réappropriant par l'ajout de touches électro et hip-hop. Enregistré à Lagos avec les musiciens historiques de Fela, ce projet ambitieux s'entoure d'un casting de choix : Seun Kuti, Femi Kuti, Féfé, Nneka, Nakhane et Showboy. Leeroy nous fait ainsi redécouvrir l'héritage de celui qui a marqué le Nigéria et le monde depuis les années 70.

    Maasai Hip Hop

    par X Plastaz
    Un nouveau style de rap, le "Bongo Flava", s'est développé en Tanzanie dans les années 2000, et est très vite devenu un des genres les plus populaires, et plus vendus de l'est africain. X Plastaz mixe les chants maasaï à capella présents autour d'Arusha et rappent en swahili et haya.

    Mandin groove

    par Cheick Tidiane Seck
    Ce premier album "MandinGroove" est le fruit d'un travail de quatre années, enregistré à Paris, New York et Los Angeles. Un opus d'une richesse inouïe, nourri des multiples influences. Partant des rythmes mandingues traditionnels, Cheick Tidiane Seck ouvre ses mélodies aux sonorités électroniques, flirte avec le rap, le hip hop et les mélopées orientales. Sa voix puissante porte des textes où la conscience de l'autre est sans cesse mise en avant. "MandinGroove" est un album unique, généreux et foisonnant...

    Moffou

    par Keïta, Salif
    Le titre de l'album provient du nom d'une petite flûte taillée dans une tige de mil, le moffou, jouée par les peuples du Sahel entre autres pour effrayer les oiseaux au moment des semis. Moffou est également le nom donné par Salif Keïta au centre culturel qu'il a créé à Bamako. Cet album a eu un excellent succès dans les pays francophones.

    Musiques de toutes les Afriques

    par Arnaud, Gérald
    La richesse musicale du continent africain, forte d'une tradition que reflètent les collections de musique du monde, se prolonge aujourd'hui en une diversité remarquable. La distinction académique entre patrimoine et musique urbaine est ici dépassée : on se retrouve en présence d'un continuum représentatif de la culture vivante. Or, il n'existait jusqu'ici aucun ouvrage traitant des musiques africaines dans leur ensemble, alors qu'elles ont pris depuis vingt ans une importance considérable sur les scènes du monde entier, et plus spécialement dans l'espace francophone. En France même, dans la catégorie " musiques du monde ", elle représente plus d'un quart des CD enregistrés et plus de la moitié des programmations de concerts. Les plus grandes vedettes de la " World music " sont d'ailleurs africaines : Cesaria Evora, Youssou N'Dour, Khaled, Salif Keita... Ce livre comble une lacune en proposant avant out un " guide de voyage musical ", à la fois encyclopédique et s'adressant au grand public. IL traite de l'ensemble du continent, du Maghreb à l'Afrique du Sud, du Sénégal à l'Egypte et à l'Ethiopie, et ne néglige ni l'océan Indien ni les diasporas africaines. Un lexique, une bibliographie, une discographie et une iconographie viennent compléter l'information

    Na Afriki

    par Gnahoré, Dobet
    Avec sa voix puissante et ses subtiles intonations, son charisme naturel et son sens aigu du spectacle, Dobet Gnahoré possède les atouts d'une grande de la chanson africaine. Conçu et réalisé avec son compagnon Colin la Roche de Féline, Na Afriki continue la voie tracée depuis leur rencontre dans le village d'artistes panafricains de Ki Yi Mbock en Côte d'Ivoire. Les styles visités (ballades à la sénégalaise, rumba zaïroise ou rythmes bétés) comme les langues employées (bambara, wolof ou français) parlent de l'Afrique actuelle. Les thèmes abordés, maux et tares de nos sociétés, chants d'encouragements ou hommage aux femmes et à l'amour sincère.

    Ndam

    par Pene, Omar
    Sa musique fait le tour du monde. Sa voix particulière, son style " afro feeling " mélangeant aux sonorités sénégalaises du Mbalax, des rythmes de blues, de jazz, de reggae et de salsa, font de Omar Pene un des plus grands artistes de l'Afrique. Référence pour des générations de mélomanes et d'artistes, il est l'âme du célèbre Super Diamono. Au départ considéré comme marginal et révolutionnaire, c'est aujourd'hui une légende vivante, musicale et sociale reconnue dans le monde entier." Ndam " veut dire le triomphe. Ce disque est le fruit d'une rencontre avec deux musiciens français extrêmement talentueux : le guitariste Thierry Garcia dont on ne compte plus les collaborations dans le milieu de la chanson française, et le bassiste Alain Genty qui est depuis 20 ans l'un des musiciens bretons le plus prolifique et le plus respecté. Véritable chroniqueur social, une fois encore Omar Pene a choisi d'aborder des thèmes en phases avec les préoccupations des populations : l'injustice, l'oppression, l'amitié, la mort. .. " Ndam " est une prière pour le triomphe de la paix en Afrique et dans le monde, une prière pour le triomphe de la démocratie et de la liberté, de l'optimisme sur le fatalisme.

    Selam

    par Beraki, Tsehaytu
    Née en 1939, joueuse de krar (sorte de harpe à 5 cordes), Tsehaytu Beraki est remarquée dans les années 70 par le producteur Tewelde Redda, qui lui fait enregistrer des 45 tours pour Philips. Enorme succès populaire, mais la tension politique autour de la lutte pour l'indépendance de l'Erythrée monte très vite et elle se place du côté de Elf, indépendantiste. Ses chansons d'amour deviennent des chants de lutte. Son image, son courage et sa détermination sont toujours vivaces dans le coeur des Erythréens. Elle fut contrainte de se retirer au Soudan en 1988, de là elle se retrouvera assez vite réfugiée à Amsterdam. Ces 17 chansons retracent les étapes marquantes de sa vie artistique. Un énorme travail de reconstitution, une production subtile, et passionnante sur de nombreux plans...

    Toyebi té

    par Kanza, Lokua
    Avec son quatrième album, le chanteur et multi-instrumentiste s'affirme comme l'un des artistes les plus attachants de la scène africaine. Chanté en français, anglais et lingala, cet album se dévoile comme un recueil pudique, doux et naturel. Kanza possède cette propension unique à unir ses deux univers (Afrique et Europe) pour créer des ballades somptueuses. Après ses multiples collaborations (Aubert, Youssou N'Dour, Bruel…), voici bien un auteur-compositeur et interprète qui a trouvé le lien magique entre mélodies enchanteresses, trouvailles instrumentales et arrangements soyeux, dans la lignée des meilleurs musiciens africains.

    Très très fort

    par Staff Benda Bilili
    Composé de quatre chanteurs guitaristes paraplégiques qui circulent dans d'incroyables véhicules customisés et vivent dans la rue autour du zoo de Kinshasa, d'une section rythmique composées de jeunes musiciens et d'un prodige de 17 ans qui exécute des solos ébouriffants sur un instrument à une seule corde qu'il a fabriqué à partir d'une boite de conserve, ce groupe crée des chansons d'une beauté et d'une puissance extraordinaire, basées sur des grooves de funk, de rumba ou de reggae et portées par de magnifiques voix de crooners bluesy.

    " Wamato"

    par Les Amazones de Guinée
    Enregistré dans le mythique studio d'Ali Farka Touré, ce disque nous entraine avec exubérance dans une musique gaie et colorée mêlant les influences cubaines à leurs racines africaines.

    Focus sur la collection BD JAZZ

    Envie de découvrir le Jazz et ses plus grands musiciens?

    Venez piocher dans la collection BD Jazz. En effet vous pourrez vous plonger dans leur biographie dessinée tout en écoutant leurs plus grands morceaux contenus dans le coffret.

     

     

     

    Malvoyant
    Thème par défaut

    Nouveautés