Coordonnées


    Médiathèque de Limay
    8, avenue du Président Wilson
    78520 Limay
    France
    Tél : 01 34 97 27 35



    Reprise des horaires habituels lundi 30 août.

    Lundi Fermé 14h00-18h00
    Mardi Fermé 14h00-18h00
    Mercredi  10h00-18h00
    Jeudi Fermé Fermé
    Vendredi 10h00-12h30 14h00-18h00
    Samedi 10h00-12h30 14h00-17h00





    Nouveautés par catégorie

    POUR RESERVER

    LE TELEPHONE

    01 34 97 27 35

    Vous pouvez appeler le mardi, mercredi, vendredi de 9h30-12h00 et 14h00-17h00

    Le jeudi de 9h30-12h00 et le samedi de 9h30-12h00 et 14h00-16h30.

    ou par

    Courriel

    mediatheque@ville-limay.fr

    Vous savez ce que vous voulez :

    Vous pouvez envoyer un courriel (en précisant votre numéro de carte abonné et votre nom et prénom), sous réserve de disponibilité des titres souhaités, vous venez retirer vos documents le lendemain au point retrait, selon les horaires d'ouverture de la médiathèque. Vous pouvez vous aider du catalogue en ligne sur le portail de la médiathèque.


    Je suis Jeanne Hébuterne, d'Olivia Elkaim

    Jeanne Hébuterne est une jeune artiste peintre parisienne, au début du XXe siècle. En 1917, Elle rencontre le peintre Amédéo Modigliani. Par amour, Jeanne quitte à 19 ans ses parents, son milieu bourgeois et aisé, son cocon familial pour suivre Modigliani, artiste bohème, pauvre et malade, et vivre sa passion, quoi qu'il lui en coûte.

    Un roman écrit à la façon d'un journal, magnifique et bouleversant, qui nous montre jusqu'où peut aller l'amour fou...

     

    Lien vers la notice

     

    Yoga, d'emmanuel Carrère

    Le yoga et la pratique méditative ont pris une place prépondérante dans la vie d'Emmanuel Carrère : le besoin de se recentrer sur soi, la recherche de la pleine conscience par la méditation et la maîtrise de la respiration... mais ce livre qui se voulait une contribution au développement personnel évolue au fil des pages en une quête introspective qui sombre peu à peu dans la souffrance.

    Emmanuel Carrère nous livre dans cette autobiographie intimiste toutes les facettes de sa vie, lumineuses pour la part consacrée à la recherche d'un élan vital, dramatiques dans ses tendances dépressives et autodestructrices.

     

    Lien vers la notice

    L'été où je suis devenue vieille, d'Isabelle de Coutivron

    Isabelle de Coutivron a 73 ans. Peu à peu, la vieillesse s'est installée, dans son corps, un peu, mais surtout dans le regard des autres.

    Avec sincérité, justesse, et un humour grinçant, elle revient sur ce que veut dire pour elle "vieillir": se réapprendre et réapprendre son rapport aux autres, se retourner sur sa vie et surtout, s'accepter et continuer le chemin.

    Un récit très touchant.

     

    Lien vers la notice

    Chavirer, de Lola Lafon

    Cléo, jeune fille de 13 ans, rêve de devenir danseuse professionnelle. Un jour, elle y croit :  répérée par une fondation qui oeuvre dans la promotion des jeunes talents, elle pense toucher au but. mais la réalité est toute autre et Cléo est livrée en pâture à un réseau pédophile. Prise dans l'engrenage, de victime elle devient recruteur pour la fondation, auprès de ses camarades.

    Un roman terrible et poignant, qui aborde en filigrane la question du pardon, lorsque l'oubli est impossible...

     

    Lien vers la notice

    Un soleil en exil de Jean-François Samlong

    Dans la seconde moitié du XXe siècle, à l'initiative d'un ministre français, un drame s'est joué entre l'île de la Réunion et la métropole. Plus de deux mille enfants ont été exilés de l'île, de force, pour repeupler les départements moribonds de l'Hexagone.

    C'est malheureusement une histoire vraie qui nous est racontée, dans un récit glaçant et terrible livrant l'angoisse, la douleur la dérive de ces enfants arrachés à leurs racines et négligés, maltraités dans leurs nouvelles "familles".

     

    Lien vers la notice

    Flora Tristan de Evelyne Bloch-Dano

    Flora Tristan, née en 1803, est connue pour avoir parcouru la France pour y plaider la cause des travailleurs et ouvriers, indissociable à son sens de celle des femmes. Indépendante, pleine de contradictions, exaltée par sa cause, Flora Tristan fut une femme complexe, libre et courageuse.

    Cette biographie passionnante nous retrace son parcours dans la France contrastée et inégalitaire de la première moitié du XIXe siècle.

    Vous pourrez également retrouver Flora Tristan et son petit-fils...Paul Gauguin, dans le roman magnifique "Le paradis : un peu plus loin" de Mario Vargas Llosa...disponible également au secteur adulte.

     

    Lien vers la notice

     

     

    Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois

    Paul Hansen est en prison. Au fil de ce récit, sa vie se déroule jusqu'aux évènements qui l'ont mené là.

    De son enfance, entouré par un père danois et pasteur qui perd la foi et par une mère absorbée par son cinéma d'art et d'essai, à l'âge adulte, gardien - homme à tout faire d'un immeuble dans lequel il accompagne les locataires dans leurs demandes parfois burlesques. Jusqu'au jour où tout bascule...

    Un récit touchant, tragi-comique et plein de tendresse, ou comment utiliser l'humour comme antidote à la dureté de la vie. A lire !

    Prix Goncourt 2019

     

    Lien vers la notice

    Mon année de repos et de détente d'Ottessa Moshfegh

    Notre héroïne a décidé de dormir. Une année entière, entrecoupée de brefs réveils embrumés, assommée d'anxiolytiques et de somnifères, elle se repose...Tout simplement malheureuse, elle espère pouvoir mieux repartir de zéro ensuite...et oublier ses amants, la mort de ses parents, ses employeurs, ses voisins, ce petit monde autour d'elle qui la mine.

    Un humour mordant, un portrait décalé de notre société et de ses travers, de la solitude et de la dépression.

     

    Lien vers la notice

    Beaumarchais : un aventurier de la liberté, d'Erik Orsenna

    Entre chronique et biographie, Erik Orsenna évoque les moments clés de la vie de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. Nous connaissons l'écrivain, mais découvrons ici l'horloger, le musicien, l'armateur, le diplomate, le professeur de musique... dans un récit plein d'humour, émaillé de références et anecdotes contemporaines.

     

    Lien vers la notice

    joueurs de nature de Marc Pouyet

    Quelques cailloux noirs et blancs, et nait un échiquier… quelques coquillages et des lignes tracées dans le sable, et nous voilà prêts pour un jeu de morpion… Retrouvez le plaisir de vous amuser et de créer avec quelques cailloux, deux brindilles, quelques feuilles. Entre  livre de jeux et land art (œuvres d’art utilisant les matériaux naturels et présentées dans la nature), cet ouvrage magnifique incite à créer, imaginer, jouer, seul ou à plusieurs,  à regarder la nature différemment.

     

    Lien vers la notice

    Outresable de Hugh Howey

    Partout, il s’insinue partout, dans les vêtements, les maisons, les vies. La lutte est inégale entre le sable et les petits groupes d’habitants démunis de cette société desséchée soumise aux lois des pirates. L’espoir ne quitte pourtant pas les rares élus capables de plonger dans les profondeurs de ces immenses dunes...

    L’écriture si fluide de Hugh Howey nous invite à voguer dans une aventure à la fois déchaînée, crissante et haletante. Chaque grain de sable, au figuré ou non, nous engloutit jusqu’au sublime dénouement.

     

    Lien vers la notice

    Les Nabis et le décor

     

    « Nabis » est le nom que se sont donné les jeunes peintres qui se regroupent autour de Paul Sérusier, vers 1888. Pierre Bonnard, Edouard Vuillard, Paul Ranson et beaucoup d'autres cherchent alors à se débarrasser de la contrainte imitative de la peinture, à user de couleurs pures et vives, et à donner à leurs peintures leur propre logique décorative et symbolique.

     

    Ce magnifique ouvrage se laisse parcourir comme un paysage, entre rêve et réalité. Laissez-vous tenter par une visite pleine de poésie au cœur de la peinture française de la fin du XIXe siècle.

     

    Lien vers la notice

     

    Les gratitudes de Delphine de Vigan

     

    Marie est une jeune femme au passé douloureux. Michka est une vieille dame, dont les mots sont peu à peu grignotés par la maladie. Michka a pris soin de Marie, à présent c'est Marie qui s'occupe de Michka, jusqu'au jour où Michka doit partir en maison de retraite, être prise en charge, suivre des protocoles de soin… mais la maladie gagne du terrain.

     

    Comment être sûrs qu'on l'on a assez exprimé sa gratitude pour les bienfaits reçus ? Avant qu'il ne soit trop tard ? Delphine de Vigan explore avec tendresse, dans ce roman bouleversant et magnifique, les liens du cœur...

     

     

    Lien vers la notice

     

    Malvoyant
    Thème par défaut

    Nouveautés